72 messages

Bonjour, c'est vrai que votre voix manquait , mais je trouve dommage qu'on ne voit pas au moins une photo de vous quand on écoute vos paroles ,et apparemment le texte est de courte durée, mais comme je ne suis pas très douée.....sinon joli blog et de belles photos.A bientôt.jocelyne ARTIGUE

Ja , grenoble (FRANCE) . Envoyé le 09/09/2010
Site web



Bonjour Patrick,

A la veille de la soirée Dylan........
Pas tant une traduction qu'une revisite"à notre époque" du sujet que je trouve très intéressant et universel.
Dans mon esprit, ceci n'est plus une chanson mais un texte.
merci pour cet espace de poésie
Philippe

*****

Venez, approchez vous, d’où que vous soyez,
Et comprenez, une fois pour toute, que le moule qui vous a forgé
Va disparaître sous cette vague qui surgit
Et, si le temps vous est aussi précieux que votre propre vie
Alors, faites du neuf , au plus vite, conseil d’ami
Car cette époque, touche à sa fin.
2)
Vous, les écrivains, prophètes fragiles
Soyez vigilants, le moment est propice
Ne chercher pas à prédire ce qui sera
Car bien malin celui qui comprendra
Pourquoi les perdants d’aujourd’hui seront les gagnants de demain.
Car cette époque, touche à sa fin.

3)
Vous, Sénateurs et députés, n’entravez pas la voie
N’opposez plus d’obstacles ou l' on vous chassera
Les lanceurs d’alerte auront eu raison
La bataille fera rage sur le goudron
Au nord comme au sud, les petites gens vont résister sans fin
Car cette époque, touche à sa fin.

4)
Vous, les pères et mères, tous les Oncles Sam
Si vous ne comprenez plus de vos enfants les âmes,
Admettez que votre autorité s’est fait la belle
Et ne saurait empêcher des enfants rebelles
Lâcher prise et laisser libre le chemin
Car cette époque, touche à sa fin.

5) L’éthique et la science nous auront prévenu
A naviguer à vue, on ne trouve plus d’issue
Renverser les valeurs par le devoir de mémoire
Plus de premiers ni de derniers mais de l'espoir dès maintenant.
Car l’ordre des choses ne sera plus celui de l’argent
Car cette époque, touche à sa fin.


philippe , chambery (FRANCE) . Envoyé le 15/06/2010



Merci de nous faire partager ces doux moments de lecture avec ses poêmes qui nous entraînent à la rêverie.
Je reviendrais vous lire régulièrement.
Bravo et à bientôt...Anne

anne , Rouen (FRANCE) . Envoyé le 14/06/2010
Site web



Hello Patrick,

We met tonight at "maison de la poésie" by Michel Dunand. Be assured that I'm French! J'ai passé quelques dix années aux USA teaching Latin and FLE.

Je copie ci-dessous les poèmes mi-French, mi-English que je t'ai promis.

A bientôt,

Thomas


1. Epilogue

Where do I belong to?
I long multiple runways
I run over crossroads
Leader to apron
Skies over blue
Jets in the infra-red
Airports, I belong to you

A tribute to Eileen Collins’ backflip


2. Insolation

Aimer
Mais
Trop de bonheur

Une vie cessante
Qui mord
À point

L'Indian dit:
« It's a fine day to die »

I sais:
« Prépare-toi à vivre »

Rires, soleils hopis


3. Young Balzande

You swim, you dive, you swim
You swim, you swim, you dive
You swim, you dive, you dive

You dive, you dive, you swim
You’re not from here – « Texas » you said
You’ve got a friend – « I think » you said

You swim with me, I dive with you, you swim
You’re young – so baby girl
You work at Sonic, young Balzande

And you dive
Dive in your inner feelings, your inner core

Now you swim and wash
You bath your supple skin

Where do you swim to, young Balzande
« I make eighty dollars a day »
« I have a cat »

You smile
She beautiful

You swim, I dive, and you swim in the Hopi pool

Worldpool

Swimming into the pool,
Diving into the plot.

.We swim : Balsande, ceiling


4. Sharp pencils

Le Français & sa langue. Les accents sourient.
La souplesse anglaise ravive le francostyle.
L’objet livre ; l’encre tient page ; l’interstice lie. Espace et corps-texte.

Défiance des Pentium, Lenovo et reconnaissance graphique.
Le clavier stylise le pinceau, la plume et le stylo Bic.
La calligraphie rêve Templates, Fonts, Size ; le symbole devient le code.

La main trace le plein, l’encre ancre. L’enfant épie scènes et délies : il forme ses lettres ?

Il choisit, elle manipule.

Il vérifie : correcteur idéo-orthographique & sauvegarde.
L’imprimenthe rend copie.

Texte encore : début des fonctions supérieures du cortex.
Phases d’apprentissage, écolière ou artisanale ?

Le scribe brouillonne un logos ; découvre le temps de l’écriture, l’image, la nation, la machine, le code pur.

Le carreau de faïence nielle défaillance, l’enamel l’e-mail.

Orthographier qui ?
- Balsande

Qui ?


5. Flamm’ach

Là-haut, près des étoiles
Mets le Mach, chauffe
Quand tu décroches, raccroche

Elle te sourit, elle belle,
Dents aiguës, sourire de ciguë
Angel skin peau de velours
Elle nage, ta naïade, elle plage
Sur les poussières d’astres

Sans vêtue, ses mèches filent
Les astéroïdes, les flammmes
De tes réacteurs ; file

Là-haut, tu reposes
Acier, kevlar
Etoilé
Par ses souhaits

to: Cdt Ourc’hant - Fourth block,
Jean Jaurès Street, NCY


6. Mémoire d'un père

Time being
Time flying
Un être apaise

à Alain Aubain & Max


7. BP's fin

Grand Isle under the Sunny Vale
Dolphins swimming unabashed
Of their naked skins
Delphine now coated, death
Surrounding

Grand Isle is my naked skin
French and American poo' boy
Loved in the Carolinas
Brought in the Americas

Grand Isle, where is my naked skin?
Purple oil of disaster
Dis'asteroïds will smash your purity
Fall, season of hurricanes:

- Dismember me!

pinguo , Cran-Gevrier (FRANCE) . Envoyé le 05/06/2010
Site web



Nous nous sommes connus il y a bien longtemps quand tu étais surveillant à Louise de Savoie et moi collégienne, puis à Chambé quand j'étais lycéenne.Je suis partie pendant 20 ans et me voilà de retour au bercail.Tu ne te rappelles sans doute pas de moi. Je t'ai aperçu de loin en ville sans oser t'accoster.Depuis 5ans, j'écris des textes.On me dit que c'est de la poésie.J'aimerais avoir ton avis sur des textes.Si ça te dit, merci.
Ariel

La soupe aux choux

C’est sur la souffrance de ta maltraitance
Que je compose, apose, en transe
Ces cris sourds aux aboiements de mes sens.

Soupirs en poussière, soupière de choux gras qu’une louche serre aux noceurs du dimanche.

Enfance seule des tortures paternelles
Emprise de mère soumise aux regards floutant
Les visages anonymant de survie.

Soulage l’air plombé des particules numériques de ta matrice.
Avale, ravale les glaires gonflés de ton patrimoine génétique.
Gobe les globules du jaune dégoulinant d’huître.
Recuis, tempère, savoure et régénère ta renaissance.
Avoue tes crimes, tes viols, tes séquestrations, tes tueries.
Bois tout ton soul aux abris des cazemates de sable.
Vas-y viens je me retiens aux branches des lianes tarzanes.

Et Sophie discute avec les clients en blanc de cuisine enfermante, réchauffant les plats plats du tajine chaud bouillant.

Où vas-tu agonisant l’infini, fascinant l’amertume des atroces souvenirs ?
Guerrière sans morts, Attila des pelouses, sans armes et sans armures, je gravis les corps. Je les engouffre, les bouffent, les rejette et me ravale.
J’applaudis des ventricules. Mes émois et moi nous embrasons infiniment. Quand se fera la rencontre d’un autre compétent de mes accointances, vivifiant mes sens et soupirant mes craintes ? Je donne sans me reprendre. Je m’abandonne sous X hommes et je nais sur son ventre par son pénis accoucheur de plaisirs éjaculant mes extases.


Mur aux graffs

A chambéry
Le maire a dit
Les graffitis
Pas interdits
Sur l’mur aux graffs
Tout est permis
La ville s’éclaire
Se définit.

Périphérie
On fait l’détours
Ceindre les miasmes
En bombe à eau
Rage du signal
Contours des mots
Marquage de soi
Au chalumeau.



Ariel , Chambéry (FRANCE) . Envoyé le 27/05/2010



Merci pour ce moment de solitude et poésie partagé
Evelyne

Evelyne , six fours (FRANCE) . Envoyé le 02/05/2010
Site web



le creux plein du vide déborde de ton coeur "poete" où le seuil de la montagne protège ton pas Alody.

alody , la ravoire (FRANCE) . Envoyé le 19/03/2010



Page :  1   2   3   4   5   6    7    8   9   10   11 

Déposer un message


Les champs en gras seront visibles sur mon site

Prénom ou Pseudo  
Email  
Pays   
Ville   
Site web
Message   
Adresse IP : 54.145.103.69
(*) champs obligatoires